FANDOM


Prologue est le premier chapitre du volume du même nom et du manga D.Gray-Man écrit et illustré par Katsura Hoshino.

D.Gray-Man ; 1ère nuit (1)
Arc : Présentation
Volume : Prologue
Nuit suivante : Pleine lune

Résumé du chapitreModifier

L'histoire commence à la fin du 19ème siécle. Moor Hesse et Charles, deux policiers doivent inspecter une église désaffectée qui est réputée hantée par les habitants.

Les deux policiers pénètrent dans l'église. Charles est apeuré par chat, c'est alors que surgit une nuée de chauve-souris et une main attrape l'agent Moor Hesse laissant Charles seul. Moor parvient à menotter son kidnappeur qui n'est qu'un adolescent. Celui-ci affirme que le chat lui a pris un bien précieux que son maître lui aurait laissé. C'est alors que retentit un cri. Moor se précipita dans l'entrée et voit Charles attaché au plafond sur une poutre, mort. Des pentagrammes apparraissent sur son corps puis il explose. Des vapeurs toxiques s'en échappent, la jeune policière étouffe mais est secourue par l'adolescent avant de s'évanouir.

Moor se réveille dans le poste de police et assiste à l'interrogatoire du jeune adolescent qui se nomme Allen Walker par l'inspecteur. Celui-ci utilise des méthodes d'interrogation très peu courtoise, puis il est intrigué et effrayé par l'apparence de la main gauche d'Allen : main qui est rouge sang avec un crucifix enfoncé sur le dessus. Alors, il décide de s'en prendre à Moor qui n'a pas vu le meurtrier de Charles. Allen leur dit que leur collègue à été tué par un "Akuma" et leur demande s'il ont entendu parler des exorcistes.

Pendant ce temps, la nouvelle de la mort de Charles se propage dans le village et d'anciennes rumeurs sur cette église reviennent dans les sujets de conversations. Au milieu de ce brouhaha, une silhouette marche tranquillement vêtue d'un chapeau haut de forme et munie d'un parapluie. L'être apparaît brusquement devant un homme avec une mauvaise mine dans un fauteuil roulant et l'appelle "Akuma" . C'est alors que la voix de Moor retentit. L'être disparaît aussi subitement qu'il est venu.

Moor entre dans la pièce et l'homme en fauteuil roulant nommé Marc la salut. La jeune femme s'inquiète de l'appétit de Marc qui n'a pas touché à son repas. Celui-ci lui dit qu'il est rassasié mais qu'il aura de nouveau faim. Moor s'agenouille devant Marc en lui disant que c'est ce que souhaiterait sa soeur désormais au paradis.